La semaine bleue du 8 au 14 octobre

La Semaine Bleue, semaine nationale des personnes âgées, des retraités et de leur entourage, aura lieu du 8 au 14 octobre 2018, sur le thème « Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons ».

Dans ce cadre, les communes et les CCAS d’Albigny-sur-Saône, Couzon-au-Mont-d’Or, Curis-au-Mont-d’Or, Rochetaillée-sur-Saône et Saint-Romain-au-Mont-d’Or s’associent pour vous proposer un programme que nous souhaitons divertissant et informatif.

Le programme est le suivant :

  • Mardi 9 octobre 2018 :

Visite du Grand Hôtel Dieu à Lyon

Pour cette sortie, un car est prévu au départ de Couzon à 13 h 15, sur le parking du stade de foot (en face la Salle d’animation rurale) et le retour vers 16 h 30 au même endroit.

La visite débute à 14 h et dure environ 1 h 30.

 Pour cette visite, il est nécessaire de s’inscrire (coupon joint à rendre à l’accueil de votre mairie d’ici le 15 septembre 2018). Participation : 10 euros par personne.

  • Jeudi 11 octobre 2018 :

Conférence du Professeur Gaucher sur le thème « L’utilité sociale de nos aînés ».

La conférence de déroulera à Rochetaillée et débutera à 18 h. Le professeur Jacques Gaucher est professeur des universités, président de la Société Rhône-Alpes de Gérontologie, président du Conseil Scientifique en sciences humaines et sociales de l’association France Alzheimer.

Entrée libre, échanges autour d’un buffet suite à la conférence.

Nous espérons vous voir nombreux à cette édition 2018 de la Semaine Bleue !

« L’utilité sociale de nos aînés »

Si les personnes âgées, autrefois, représentaient l’autorité, le pouvoir et la sagesse, elles sont présentées aujourd’hui comme une charge économique et dépendantes. Ces représentations, véhiculées par les médias sont une contre vérité !

De nos jours, les personnes âgées représentent une partie conséquente de la population dont la grande majorité est autonome, active (engagements dans la vie associative, en responsabilité d’actions humanitaires, de proximité dans leurs territoires de vie, etc.).

La population des 60-85 ans est particulièrement active et sans elle l’économie sociale et solidaire ne pourrait tenir son rôle et ses engagements. L’image des retraités nantis, simples consommateurs de voyages et de loisirs, est abusive et n’est pas le reflet de la réalité.

Par ailleurs, en France, seulement moins de 20% des personnes de plus de 85 ans constituent ce que l’on nomme depuis un demi siècle « le cinquième risque », c’est à dire le groupe des personnes âgées dépendantes soit très assistées à leur domicile, soit dirigées vers les EHPAD.

Nous aborderons au cours de cette rencontre la véritable utilité sociale des anciens (dans la famille, dans le quartier ou le village, dans l’organisation sociale) et nous chercherons à comprendre leurs motivations et la qualité de leurs compétences et de leurs talents dans la conduite de leurs missions. Nous nous poserons aussi la question de ce que la société est susceptible d’attendre de ses « anciens hyperactifs » qui lui sont tant nécessaires et utiles.

Notre société évolue et doit compter sur ses aînés. A condition qu’elle change son regard sur celles et ceux qui épanouissent leur engagement sociétal à la retraite au service des plus jeunes et des plus vulnérables.